Rejoignez l'association Culture Budo

L’initiateur du projet

 

Patrice Riant

patrice pour site

Enseignant d’Aïkido école Kobayashi Hirokazu Ha

Elève Iaido école Shingitai Ryu

Membre de la DNBK

Président de l’Académie d’Aïkido du Périgord

Président de l’association Culture Budo

 

Biographie.

Né en Touraine, il deviendra ébéniste en 1983 après avoir été reçu premier au concours de la formation des métiers d’arts, Patrice entrera vite dans le domaine du spectacle vivant après 5 ans d’étude de la guitare classique et folk, commencé à 9ans il intègrera un groupe de musiciens et jouera avec eux durant 2 ans.

Après le service national, il entrera dans diverses entreprises, et notamment à la Ville de Chambray-Lès-Tours (1984), ou il exercera comme menuisier. En parallèle il animera des soirées de mariage et autres en tant qu’animateur / guitariste.

Il enseignera l’informatique à des enfants dans le cadre périscolaire durant 6 ans. Après quelques années il sera muté à sa demande au service culturel, ou il prendra en charge toutes les animations de la ville sur le plan technique (sonorisation, lumière…) de plus il s’initiera à la composition de documents PAO, et à l’utilisation de l’OFFSET (machine d’imprimerie professionnelle) Dès lors, se sont tous les documents (affiches 120×176, cartons d’invitations, tracts…) qui passeront par lui. C’est toute la chaîne de communication qu’il va ainsi découvrir jusqu’en 2000.

En 1998, un divorce occasionnera des changements, l’amenant à découvrir l’aïkido de Kobayashi Soshu  grâce à un ami qui le « tirera par la main » C’est donc grâce à lui qu’il rencontrera Bruno Mancini membre de 3AKH élève de André Cognard. Il ne cessera de pratiquer l’aïkido.

En 2000, le départ vers Vitry le François au sein de la Scène conventionnée la Salamandre, sera considérée comme un recentrage de ses compétences et la volonté de les consolider uniquement dans le domaine du spectacle.  Ce passage sera des plus enrichissant, il intègre une équipe soudée, motivée, avec laquelle il découvrira entre autre la danse contemporaine, mais aussi les résidences d’artistes, et profitera de cette occasion pour prendre des cours de théâtre afin de passer de « l’autre côté » et ainsi mieux comprendre le travail des artistes (même si il est déjà par le passé « monté sur les planches »). Il rencontrera un autre enseignant d’aïkido Charles Abellé ancien élève de André Cognard et prendra 4h de cours d’aïkido par semaine durant 3 ans.

En 2004, c’est à une offre de Directeur technique des théâtres de la Communauté d’agglomération de Saumur qu’il répond, il retourne donc en région centre avec une expérience bien assise et réussira dans les missions qui lui serons confiées. D’autre part, c’est un retour vers son professeur Bruno Mancini, qui ne tardera pas à lui proposer de suivre le cursus de préparation à l’Ecole de Formation à l’Enseignement (EFE) de l’aïkido, chose faite, après un an de formation, l’entrée à l’EFE débute ainsi que la rencontre avec André Cognard.

En 2008, c’est une autre offre d’emploi qui l’attire en Périgord cette fois, une nouvelle scène conventionnée avec en plus un festival de renom MIMOS. Nouveau départ, et toujours l’aïkido en arrière plan. En 2009, n’ayant pas d’enseignant de son école d’aïkido en Périgord et Aquitaine, André Cognard lui dit « vous avez le niveau, enseignez »

Il crée l’Académie d’Aïkido du Périgord et recherche un dojo pour proposer cette activité. A ce jour, il enseigne à Saint Astier, Vergt, et même Saint Pardoux l’Ortigier (19)

Ayant constaté que les arts martiaux sont souvent pratiqué dans des gymnases ternes et sans âme, l’idée germe de créer un espace culturel japonais abritant dojo traditionnel.

 

En 2012, suite à une rencontre avec Patrick Dimayuga Hanshi (représenant de la DNBK en France et fondateur de la Shingitai Ryu), il débute le Iaido.

C’est donc l’aboutissement logique de l’accumulation des ses multiples compétences, qu’il arrivera à la création du projet SAKURA auquel il consacre toute son énergie.

Il s’agit de la création d’un pôle culturel et martial traditionnel japonais, permettant de découvrir les arts martiaux traditionnels mais aussi la culture japonaise au travers de l’Ikébana la calligraphie, l’origami… Le spectacle vivant,  avec des présentations de Buto, de théâtre No, de musique… Et les arts martiaux, tels que l’Aïkido, le Karaté le Iaido

Archives